En quittant la belle Séville, nous nous sommes dirigés vers San Vicente de la Sonsierra, dans le rioja, non sans faire quelques arrêts au passage… Que voulez-vous, on ne se refait pas 🙂

Le premier arrêt a été dicté par notre gourmandise légendaire et notre goût d’aller chercher les bons produits à leur source… Nous nous sommes donc arrêtés dans le village d’Aracena, dans la région du jambon ibérique. C’est ici que les cochons sont élevés en plein air et nourris aux glands dans les champs de chênes. Cela donne les meilleurs jambon d’Espagne, et quand on connait leur amour du bon jambon, ce n’est pas rien ! Si vous avez déjà goûté au jambon bellota, vous voyez de quoi je parle 😉

Le village est assez mignon, mais pour nous ce n’était qu’une étape rapide le temps d’acheter du jambon dans une petite charcuterie du centre ville.
En entrant dans la boutique, on est happés par l’odeur des jambons accrochés aux murs et aux « porte-jambons ». On se maîtrise pour ne pas laisser notre instinct Obélix ressortir en plantant directement nos crocs dans le gros jambon qui nous fait de l’oeil…
Nous en profitons aussi pour tester les fromages locaux, qui ont bien du caractère (surtout après quelques jours passés dans la voiture au soleil) !

 

Munis d’un bon gros jambon et de quelques fromages, nous sommes repartis sur la route. Après un petit arrêt forcé chez un garagiste perdu au milieu de nulle part (et une attente de 3h parce qu’il fallait respecter la pause sieste, alors que la réparation a pris 15 min à tout casser…), et un autre arrêt (un peu moins forcé) chez un vigneron pour acheter quelques bouteilles, nous arrivons enfin à Salamanca.

Salamanca est une grande ville dynamique qui a conservé une très belle architecture.
Nous avons eu beaucoup de chance et sommes arrivés, totalement par hasard, sur une énorme fête qui avait lieu dans toute la ville avec concerts à tous les coins de rue et défilés en costumes traditionnels !

 

Après cette petite étape bien sympathique, et quelques heures de route, nous voici arrivés à San Vicente de la Sonsierra !
Alors, à moins que vous soyez très amateurs de vin, ou que vous ayez de la famille dans le coin, il y a fort à parier que San Vicente de la Sonsierra, ça ne vous parle pas vraiment…
Il s’avère que j’adore le rioja, ce vin espagnol à base le plus souvent du cépage tempranillo, assez charnu mais fruité et légèrement cuit par le soleil… mmm… miam ! Bref, du coup j’avais envie d’aller jeter un petit coup d’oeil à cette région, et potentiellement repartir avec quelques bouteilles ça va de soit (rapport au fait qu’on aime aller chercher les produits sur place, tout ça tout ça)… San Vicente est l’un des principaux villages viticoles de la région et ça me paraissait un excellent point de chute.

 

San Vicente de la Sonsierra est un petit village typique du rioja, construit sur une petite colline et surmonté des ruines d’un château.
Les ruines se visitent et offrent d’ailleurs une vue superbe sur la région.

 

Encore un coup de chance, la grande fête du village a eu lieu pile pendant notre petit séjour là bas ! Concert, défilé en costume et courses de vachettes !
On découvre que les jeunes du coin peuvent courir bien vite quand ils ont une vachette sur les talons ! Certains sont vraiment courageux et viennent titiller de près le gros bestiau. D’autres, moins téméraires, détallent très vite… Moi, évidemment, je me contente de regarder derrière les barrières bien sécurisantes qui me séparent des jolies petites cornes..
Un moment bon enfant, plein de joie de vivre et de simplicité, un moment comme je les aime !

 

A quelques kilomètres de San Vicente, à Briones, se trouve l’un des plus grand musées du vin au monde, le musée Vivanco.
C’est un musées extrêmement bien fait, ludique et très facile d’accès. Je prends plaisir à redécouvrir l’histoire du vin, la fabrication des tonneaux, les cépages, les différentes types de bouteilles, etc. On peut aussi s’amuser à sentir les différentes odeurs qu’on pourrait reconnaître dans un vin (le cuir, la mûre, le beurre, le jasmin, le clou de girofle, …). J’y ai passé un bon moment à essayer de reconnaître toutes les odeurs :).
Le musée dispose également de la plus grande collection de tire bouchon au monde. Assez incongrue mais rigolo !
A noter qu’ils proposent un audio guide en français très bien fait.

 

Le musée est implanté sur plusieurs hectares de vignes comportant 220 variétés de vignes du monde entier. Ils produisent également du vin et le musée propose d’ailleurs une visite du domaine et des caves, en plus de la visite du musée. On découvre toute la fabrication du vin (bien différente de ce que je connaissais en Bourgogne), avec notamment les technologies modernes utilisées. On passe par quelques belles salles remplies de tonneaux mais interdiction de boire à la gauloise (zut alors) !
La visite se termine par une petite dégustation, très civilisée, dans la boutique du musée.
Si vous n’avez jamais eu l’occasion de visiter des caves viticoles, c’est à faire. Guide en anglais.

 

Le rioja est définitivement une région très agréable, reposante, avec des gens simples et accueillants, où l’on mange bien et où l’on boit bien. Une région à découvrir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *