Bien motivée, je me suis lancée dans la brioche accompagnée de mon « livre du pâtissier ».
Bon alors c’était pas gagné du tout… J’ai voulu la faire traditionnel, sans robot. Le bouquin dit de mettre un certain nombre d’oeufs, sans les peser. Bonne élève je me plis au bouquin… Sauf que mes oeufs devaient être trop gros et la pâte était beaucoup trop liquide ! J’ai remis de la farine, mais je vous raconte pas la galère et l’état de mon plan de travail…
Une fois que j’ai réussi à donner une consistance à peu près normale à la pâte, il faut qu’elle lève.. Bon ben nouvelle galère hein, elle voulait pas lever !!! Je la mets devant le radiateur, dans le four à 40°c, j’essaie tout, rien à faire…
Et là je vois sur le blog de Rose & Cook qu’il ne faut pas que la levure entre en contact direct avec le sel. Oups, je savais pas ça… Impossible de me rappeler si la levure a touché le sel, pas vraiment fait attention…
J’apprends aussi qu’on ne doit jamais utiliser la farine fluide pour la viennoiserie… Oups… :-D. Et la commence les trucs pro, y’a des farines à préférer en fonction de la recette ! Là je me rends compte que j’entre dans une autre cours, ce n’est plus la pâtisserie de la ménagère mais bien un métier ! Allé, on se décourage pas !
Sur les conseils de Rose & Cook, je laisse la pâte lever toute la nuit. Au matin, elle a très très légèrement montée mais rien d’extraordinaire…
Nouvelle révélation : et si ma levure était trop vieille ? je ne sais plus vraiment quand je l’avais acheté et elle trainait dans le placard depuis quelques mois..
Allé, on continue comme si de rien n’était, je n’écoute pas mon homme qui me dit « mais comment tu vas faire si la pâte n’a pas montée ? »… Hum, je fais comme si elle avait monté et je continue la recette :-D.
Je forme ma brioche Nanterre et ma Tresse. Je dore, je mets au four à 40°c pour la faire pousser (normalement c’est 35°c mais mon four va pas plus bas que 40°c et elle lèvera jamais à température ambiante).
Bon ben, elle monte pas plus hein, je laisse 45min mais niet, ça pousse pas.
Et bien on continue comme si ça avait poussé hein ! Je redore et au four à 210°c pour la cuisson !

Voilà le résultat. Au final, pas si mal au vu des galères que j’ai eu !!
brioche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *